INVINCIBLE

Publié le par Lulu

Petite précision : En principe, il n’y a aucun spoiler dans mes articles. Cependant, je pourrais en laisser quelques-uns s’échapper. Si tel est le cas, je le préciserai de façon visible avant chaque paragraphe.

Titre original : Unbroken

Titre original : Unbroken

Réalisé par Angelina Jolie / Date de sortie : 7 janvier 2015

L'incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale, Louis Zamperini, dont l'avion s'est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l'équipage et laissant les trois rescapés dériver sur un canot de sauvetage. Ils survécurent 47 jours durant, avant d'être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre.

Trois semaines après sa sortie, je suis enfin allée voir « Invincible ». Et c’est sans regret car j’ai eu droit à LA grosse claque du mois de janvier. Angelina Jolie nous offre ici un biopic des plus grandioses notamment grâce à la puissance de certaines scènes, des acteurs bourrés de talent et tout simplement son sujet (j'ignore pourquoi mais j'ai un immense intérêt pour tous les films et reportages ayant un rapport avec les deux Grandes Guerres.). Je suis ressortie de la salle totalement bouleversée !

Ce film est, à mes yeux, composé de deux parties bien distinctes. Il y a l'avant et l'après arrestation par les japonais. J'ai trouvé que la scène du canot de sauvetage traînait un peu en longueur mais le but était sans doute de nous faire ressentir l'agonie des 47 jours en mer. Et c'est réussi ! La faim*, la soif, les brûlures liées au soleil, l'attente,...on peut sans difficulté se rendre compte que ces trois hommes ont vécu un véritable calvaire.

INVINCIBLE

*Pour les besoins du film, les acteurs ont dû se soumettre à un régime très rigoureux. Finn Wittrock qui incarne "Mac" a notamment perdu 16 kilos !

Par contre, dès le moment de l'arrestation par les japonais, j'ai littéralement été scotchée à mon siège et ce, jusqu'à la fin du film. J'étais tellement captivée que j'ai l'impression de ne pas avoir une seule fois cligné des yeux !

Cette seconde partie est extrêmement éprouvante notamment à cause des quelques scènes de torture physique et mentale. Oui, on souffre avec Louis et les autres prisonniers mais on ressent également que jamais, ils n'ont cessé d'espérer. Et c'est là l'une des grandes forces de ce film, l'espoir.

Les prisonniers du camp Omori, situé dans la baie de Tokyo

Les prisonniers du camp Omori, situé dans la baie de Tokyo

Enfin, revenons-en aux acteurs. "Invincible" confirme le talent de certains d'entre eux et nous offre de belles découvertes, tout particulièrement en la personne de Jack O'Connell. J'étais déjà dingue du personnage de Cookiiiiiiiiiiiiiiiiiie dans la série "Skins"- Instant de groupie terminé - ça a donc été une excellente surprise de le retrouver ici, dans un registre très différent. En interprétant de façon exceptionnelle le rôle de ce héros de guerre, Jack O'Connell nous prouve qu'il fait partie des grands de sa génération et qu'on a tout intérêt à garder un oeil sur lui...

 

À 19 ans, Louis Zamperini était déjà un champion de course. On le surnommait "La Tornade de Torrance".

À 19 ans, Louis Zamperini était déjà un champion de course. On le surnommait "La Tornade de Torrance".

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans cinema-series

Commenter cet article