NIGHT CALL

Publié le par Lulu

Titre original : Nightcrawler

Titre original : Nightcrawler

Réalisé par Dan Gilroy / Date de sortie : 26.11.2014

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou Bloom parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes TV locales. La course au spectaculaire n'aura aucune limite...

"Aucune limite" est le terme parfait pour décrire ce petit bijou cinématographique. Je suis littéralement restée scotchée sur mon siège durant les 2 heures du film. Bon ok, il dure 1h57min mais on n'est pas à 3 minutes près hein !

En général, je sais qu’un film m’a beaucoup plu si, malgré le fait qu’il soit terminé, je n’arrive pas à décrocher. Mais oui, vous aussi vous connaissez cet "espèce d’état second" dans lequel on se trouve quand on est totalement captivé par ce qui se passe à l’écran. Non Lulu arrête, t’es juste bizarre… Certes, mais c’est exactement ce qu’il m’est arrivé après avoir vu "Night Call". Il est tellement poignant ! Et ce, principalement pour deux raisons. D’abord, le sujet abordé, les médias à sensations et leurs dérives, est parfaitement d’actualité et ne manque pas d’intérêt.

NIGHT CALL NIGHT CALL

Mais surtout, il est impossible de ne pas souligner la performance incroyable de Jake Gyllenhaal ! Il est sans aucun doute l'atout principal de ce thriller et sincèrement, je pense que le film n'aurait pas été d'une telle qualité sans lui. Il interprète à la perfection le rôle de cet homme sans scrupule capable de tout, même des pires horreurs, pour arriver à ses fins. Lou Bloom est un manipulateur dont les idées et actions sont excessivement inquiétantes. Son sourire en coin ou sa façon de se déplacer donnent souvent l'impression d'un petit garçon abandonné mais doté cependant d'une extrême intelligence. Il influence par ses mots, par son regard et se sert de l'entier de son savoir pour atteindre ses objectifs. Et Jake Gyllenhaal a su composer de façon exceptionnelle face à la complexité de son personnage. Il est tout simplement bluffant ! Si malgré cette remarquable prestation, il n'est pas le prochain oscarisé, je n'y comprends plus rien !

"Night Call" est un film choc, qui dérange et qui nous amène à nous poser énormément de questions. Extrêmement bien filmées, la quasi-totalité des scènes se déroulent de nuit. Cette obscurité aide à créer un fort sentiment d’insécurité et une réelle tension du début à la fin. J’avais constamment l’impression qu’il pouvait se passer quelque chose de terrible et selon moi, c’est aussi ça la recette d’un excellent film. À de nombreuses reprises, la suite des événements semblait prévisible et finalement, on avait droit à de surprenants rebondissements. Jusqu’à une terrible montée en puissance pour conclure ce film de façon totalement inattendue !

"Et si mon problème n'était pas que je ne comprends pas les gens, mais simplement que je ne les aime pas ?" Lou Bloom

"Et si mon problème n'était pas que je ne comprends pas les gens, mais simplement que je ne les aime pas ?" Lou Bloom

Si ce n'est pas déjà fait, courez voir "Night Call" et vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans cinema-series

Commenter cet article

Hélène 06/03/2015 11:42

Je suis complètement d'accord avec toi! J'ai adoré ce film et moi aussi j'y ai pensé toute la soirée, même une fois sortie de la salle de cinéma!
Ce que j'ai adoré aussi dans ce film, à part le personnage de Lou que tu décris de façon très juste, c'est le parti pris de rester cynique tout du long et de ne (presque) pas proposer de personnages bien pensants, porteurs de l'habituelle morale un peu lourdingue dans les films Hollywoodiens.
Donc oui, un film violent, sombre et cruel, qui fait rire jaune.
J'aime beaucoup ton article, en peu de mots tu rends parfaitement l'ambiance du film!

Lulu 06/03/2015 15:49

T'as complètement raison pour le côté "cynique" qui s'installe tout le long du film, c'est vrai que j'aurais pu en parler!
Merci beaucoup pour ton commentaire et au passage, j'adore ton blog :)